Register

logo_ecobat_mediterranee_small.png

Supported by

PACA1-coul_RVB__03__01.jpg

logoCG13BdR-Q.Hor.jpg

 

Official Carrier

LOGO_small(4).jpg

Réductions sur une très large gamme de tarifs publics.

Code Identifiant à communiquer lors de la réservation: 17210AF

Plus d'information ici.

Partner

Tpbm_small.png 

La Generalitat valide la réalisation d'un parc éolien marin expérimental

 

ESPAGNE. La station éolienne marine expérimentale Zèfir sera bien construite au large des côtes catalanes. Ainsi en a décidé la Generalitat, gouvernement autonome de Catalogne, qui vient d’approuver l'aménagement de cette infrastructure au large du parc de L'Ametlla de Mar, au sud de Tarragone. La proximité de Tarragone, deuxième grand port catalan, a justifié le choix de ce site proche du Delta de l'Ebre.

Les travaux commenceront donc dans les prochaines semaines, afin d'ériger, à trois kilomètres et demi au large L'Ametlla de Mar, les quatre éoliennes qui doivent être inaugurées dans le courant de l'année 2013. Ces quatre éoliennes de 195 mètres de haut (dont 35 mètres de profondeur sous l'eau) produiront chacune 20 MW au maximum.

Zèfir est un projet conduit par l’Institut de Recherche Énergétique de Catalogne (IREC), visant à créer une « station test » dans le secteur de l'énergie éolienne, regroupant des équipes de recherches internationales.
Dans un deuxième temps, huit autres éoliennes ayant une capacité optimale de 50 MW seront installées à une trentaine de kilomètres de la côte.
L'IREC dispose aujourd'hui d'un budget de 29 M€ pour la réalisation de la première phase.

Les objectifs principaux étant d'étudier les possibles diminutions de coûts de construction des parcs éoliens marins, et de lancer, à partir de L'Ametlla de Mar, de nouvelles technologies efficaces pour le développement de ce type de solution énergétique en eaux profondes.

Il s’agit donc d'un centre d'innovation qui doit aussi permettre de "créer des opportunités d'affaires pour les entreprises impliquées dans le projet ", explique-t-on à l'IREC. Ce qui pourrait conférer à la Catalogne un statut d'avant-garde mondiale dans le secteur de du développement des techniques éoliennes.

Cela n'a pas empêché les mouvements de protestations à L'Ametlla de Mar, avec notamment un rassemblement de 500 manifestants, parmi lesquels les entrepreneurs du tourisme local. Car cette zone est l'un des rares endroits de la côte méditerranéenne espagnole préservée des constructions sauvages. Les opposants au projet Zèfir craignent que l'implantation du miniparc éolien ne défigure le site. Paradoxalement, quelques militants écologistes se sont joints aux manifestants, même si la plupart des organisations environnementales de Catalogne appuient ce projet qui peut être un moteur pour la promotion des énergies renouvelables.

 

SOURCE: Econostrum

Langue

Participants

© 2012 www.converve.com | Networking at events software